UNEA en action

L'UNEA A VOS COTES PENDANT L'EPIDEMIE DE COVID-19

Publiée le 18 mars 2020 par Sébastien CITERNE
Au regard de la situation sanitaire et économique actuelle, l'ensemble des forces vives de l'UNEA se mobilise pour soutenir les Entreprises Adaptées qui sont en souffrance au regard de la situation actuelle et afin d'éviter toute situation d'isolement. Une première enquête menée actuellement démontre la virulence de la crise actuelle. Un grand nombre d'entreprises adaptées a déjà stoppé ses activités.

L'organisation de l'UNEA pendant cette crise

L'ensemble de nos collaborateurs est en télétravail et se tient à disposition de chacune des entreprises adaptées qui en a besoin. Nos chargés de mission et vos délégués régionaux seront toujours vos relais de proximité.
Un point de coordination nationale est effectué quotidiennement avec l'ensemble des salariés.
Des solutions de visioconférence ont été souscrites pour toutes nos régions afin de pouvoir organiser des échanges réguliers avec les dirigeants.
Le président et le bureau sont sur le front : une réunion d'information journalière est réalisée pour échanger sur la situation et pour faire le point sur les demandes de soutien en cours.
Deux réunions avec l'ensemble de nos administrateurs, de nos délégations régionales et de nos salariés sont programmées ce jeudi et ce vendredi.
Des échanges journaliers avec la DGEFP sont organisés pour échanger sur la situation et pour construire des solutions de soutien aux entreprises et envisager dès à présent des mesures de soutien de la relance.

Une Cellule de crise et de soutien juridique

Pour répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches, l'UNEA a mis en place une cellule juridique spécifique.
N'hésitez pas à nous solliciter par mail (covid19@unea.fr), nous vous recontacterons rapidement.
Vous pouvez également nous contacter au standard : 01 43 22 04 42

Contacter l'UNEA

Demandes de soutien aux Entreprises Adaptées

Dans nos échanges journaliers avec la DGEFP, nous avons formulé les demandes de soutien suivantes pour le secteur :
  • Chômage partiel : que les personnes concernées n'aient pas de perte de rémunération (100% de prise en compte)
  • Que l'ensemble des salariés qui font l'objet d'une mesure de vigilance au sens de la préconisation de la Haute Autorité de Santé Publique puisse bénéficier d'un congé identique à celui mis en place pour les personnes devant rester à domicile pour garder leur(s) enfant(s) (voir ci-dessous)
  • Que pour l'année 2020, les notions de planchers, plafonds et écrêtages soient suspendues
  • Que le fonds de transformation des Entreprises Adaptées soit orienté sur le soutien des entreprises (perte d'exploitation, difficultés, soutien de l'investissement)
  • Qu'un arrêté de prolongation des avenants financiers soit pris jusqu'à fin juin, afin d'éviter que les paiements des aides au poste pour les EA qui auraient maintenu une activité soient suspendus à partir du 30 avril.
  • La sanctuarisation des aides au poste pour les Entreprises Adaptées qui ont eu recours au chômage partiel (afin de ne pas être doublement pénalisé lors de la phase de reprise)
  • Une tolérance de l’ASP pour que les bordereaux ne soient exceptionnellement complétés et validés que sur le site (car les EA ne pourront peut-être pas signer parapher et tamponner leurs bordereaux pour un envoi habituel par voie postale) ?
     

Covid-19 : extension du téléservice declare.ameli.fr aux personnes à risque élevé

 
Le 3 mars dernier, l’Assurance Maladie a mis en place le téléservice « declare.ameli.fr » pour permettre aux employeurs de déclarer leurs salariés sans possibilité de télétravail et qui sont contraints de rester à domicile, suite à la fermeture de l’établissement accueillant leur enfant. Ce téléservice de déclaration en ligne est étendu, à compter du 18 mars aux personnes dont l’état de santé conduit à les considérer comme présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie Covid-19.
Ces personnes sont, conformément à un avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique :
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
  • les personnes atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
  • les personnes atteintes de mucoviscidose ;
  • les personnes atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
  • les personnes atteintes de maladies des coronaires ;
  • les personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
  • les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les personnes atteintes de Diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
  • les personnes avec une immunodépression :
  1. personnes atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques,
  2. personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
  3. personnes infectées par le VIH ;
  • les personnes atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
  • les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.
Conformément aux décisions gouvernementales, ces personnes doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est envisageable. Elles peuvent désormais se connecter directement, sans passer par leur employeur ni par leur médecin traitant, sur le site declare.ameli.fr pour demander à être mises en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours. Cet accès direct permet de ne pas mobiliser les médecins de ville pour la délivrance de ces arrêts
Cet arrêt pourra être déclaré rétroactivement à la date du vendredi 13 mars.

L'UNEA a demandé à ce que la déclaration puisse également se faire avec le soutien de l'employeur pour éviter que les personnes qui ne disposent pas d'un outil informatique ne soient pas exclues de l'accès à ce dispositif.

Webinaires Covid-19, entreprises engagées et inclusion

Alors que la crise sanitaire que nous traversons a des conséquences inédites sur la situation économique et sociale de notre pays, nous vous proposons d’échanger régulièrement avec vous pour mieux traverser cette crise ensemble via des webinaires réguliers pour :
  • Recueillir vos questions sur les dispositifs mis en œuvre sur le terrain et recueillir vos besoins et suggestions d’ajustements éventuels,
  • Identifier les besoins de solidarités dans le pays et faciliter vos actions de mobilisation pour y répondre,
  • Relayer les dernières informations sur les mesures prises par le gouvernement pour soutenir l’emploi dans les entreprises, et notamment les plus fragiles.
Ces webinaires se dérouleront ces mercredi, vendredi et lundi en deux volets :
Webinaire 1 de 14h à 14h45 : ouvert à toutes les entreprises engagées : entreprises membres des clubs La France Une Chance et entreprises sociales inclusives
Webinaire 2 de 15h30 à 16h15 : spécial entreprises sociales inclusives (structures de l’insertion par l’activité économique, entreprises adaptées, TZCLD) pour répondre aux questions spécifiques à leur secteur.
Ces webinaires sont ouverts à tous mais avec un nombre de places limitées. Pour y accéder, vous devez obtenir un lien de connexion. Nous vous remercions de vous inscrire au plus tôt pour obtenir ce lien.
L’ensemble des équipes du ministère du Travail est mobilisé à vos côtés pour atténuer autant que possible les effets de cette crise inédite. Vous trouverez ci-dessous le dernier communiqué du ministère sur les mesures relatives au monde du travail, et ci-dessous certains liens utiles pour rester informés.

Pourquoi adhérer ?

Ensemble, développons l'emploi dans les Entreprises Adaptées
Militons pour une société solidaire et inclusive,
participons au développement de l'entrepreneuriat adapté 
  • 560 entreprises adhérentes
  • 1er réseau représentatif des EA
  • 7 chargés de missions à votre écoute
Découvrir