En région

Entretien des espaces verts : votre entreprise est-elle prête à s’adapter aux mutations à venir et à passer du végétal au « végétable » (végétal comestible) ?

Publiée le 17 décembre 2018 par Pascale Odoux
Vers une expérimentation locale d’agriculture urbaine sur les sites d’ENEDIS du Nord Pas de Calais, associant les Entreprises Adaptées prestataires.

Potagers sur les toits, fermes verticales high Tech…, les « agricultures du futur » ne sont plus des projections dans l’avenir, mais deviennent réalité. Ainsi, le siège d’ENEDIS de Lille, situé à La Madeleine (59), souhaite conduire une expérience pilote de gestion différenciée des espaces verts en répondant à trois objectifs : biodiversité, gestion des ressources raisonnées, et agriculture urbaine.

A travers ce projet, la Direction Régionale d’ENEDIS souhaite à la fois faire évoluer le contenu de ses cahiers des charges pour amener ses prestataires à proposer de nouveaux services d’espaces verts, mais également aider ces prestataires, dont les EA, à requestionner leur modèle économique et leurs compétences. Une première réunion s’est déroulée le 7 décembre dernier dans une légumerie afin d’échanger avec les EA et les ESAT du territoire prestataires d’ENEDIS, ainsi que les acteurs de la formation (notamment l’OPCA UNIFAF et le conservatoire botanique national). Il s’agit d’amorcer en amont une transition collective vers de nouveaux métiers tels que celui « Chef de culture », « Technicien maraîcher », Gestionnaire d’espaces verts potagers ».

Notons qu’ENEDIS, filiale d’EDF, récupère à partir de 2019 la gestion des espaces verts de l’ensemble de ses sites locaux. Le nouveau cahier des charges (CCTP : cahier des clauses techniques et particulières) diffusé aux directions régionales d’ENEDIS poursuit l’objectif du « zéro phyto » à l’horizon 2020 et affiche clairement l’ambition de préserver l’environnement et la biodiversité.

Parallèlement, au niveau national, ENEDIS, dans un cadre global « d’écologie humaine », entend consolider son engagement en faveur de l’inclusion des travailleurs en situation de handicap : d’ici 2020, cette entreprise s’est fixé comme objectif de recruter a minima 120 salariés en situation de handicap, d’accueillir au moins 100 nouveaux alternants en situation de handicap et de soutenir 600 emplois dans le secteur du travail protégé et adapté (Source : Revue des actions et initiatives RSE, Direction du Développement Durable d’ENEDIS).

Pour plus de renseignements : Pascale ODOUX, 06.60.04.08.49  

 

 

Un doute, une question ?

Votre contact privilégié

ODOUX Pascale

Chargée de mission Hauts-de-France et Normandie
Vos coordonnées
Votre message

L’UNEA s'engage à ne pas partager vos données à des fins commerciales.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 et au règlement européen sur la protection des données du 27 avril 2016 vous disposez sur vos données à caractère personnel d'un droit d'accès, de rectification, d'effacement, à la limitation, à la portabilité et d'opposition, que vous pouvez exercer en vous adressant par courrier à UNEA, 36, rue du Chemin Vert, 75011 Paris ou par courriel à protectiondonnees@unea.fr . Les moyens mis à votre disposition pour exercer vos droits sont décrits dans la politique de confidentialité du site. Pour plus d'informations sur le traitement de vos données, vous pouvez consulter la politique de confidentialité

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Pourquoi adhérer ?

Ensemble, développons l'emploi dans les Entreprises Adaptées
Militons pour une société solidaire et inclusive,
participons au développement de l'entrepreneuriat adapté 
  • 580 entreprises adhérentes
  • 1er réseau représentatif des EA
  • 15 collaborateurs à votre écoute
Découvrir