UNEA en action

LA DEMARCHE DE CONSORTIUMS NATIONAUX

Publiée le 11 février 2021 par Sébastien CITERNE
L'UNEA a accompagné, dans le cadre de l'appel à projets du FATEA, une démarche de consortium nationaux sur trois secteurs d'activités: la confection textile, les activités numériques et la sous-traitance automobile.

Cette démarche qui a trouvé son origine dès le début de la crise sanitaire où de nombreuses activités des Entreprises Adaptées étaient mises en péril. Dans ce contexte, un certain nombre d'entreprises sociales inclusives (Entreprises Adaptées, ESAT, SIAE, Entreprises d'Insertion) se sont trouvées fortement menacées mais, grâce à leur agilité,  ont su développer de nouvelles activités (Confection de masques, conditionnement de gel hydro-alcooliques, activités de désinfection, production et distribution de repas solidaires...). Cette démarche s'est aussi traduit par la mise en place d'un Groupement Momentané d'Entreprises (GME) pour répondre au Secrétariat d'Etat aux Personnes Handicapées en vue du déploiement de la plateforme 360 (numéro unique d'appel pour les personnes en situation de handicap et leurs proches aidants)

L'ambition partagée des structures engagées dans ces consortiums est d'agir en catalyseur de créations d'emplois pour des personnes en situation de handicap dans ces secteurs d'activités et de participer à la professionnalisation et à l'accompagnement des parcours des publics désireux de s'inscrire dans ces métiers.

Point de situation du projet

Les Entreprises Adaptées ont eu la possibilité de compléter leurs dossiers de demande de financement sur les premiers jours de janvier. Les Direccte ont instruit les demandes et transmis leurs avis à la DGEFP.

Au final, ce sont plus de 90 projets qui ont été déposés dans ce cadre par les Entreprises Adaptées :

  • 27 pour le consortium automobile
  • 40 pour le consortium numérique
  • 25 pour le consortium textile

Les DIRECCTE ont commencé à revenir individuellement auprès des Entreprises Adaptées. Les éléments que nous avons à notre connaissance sont que près de 90% des dossiers ont reçu un avis favorable et que pour les autres un avis défavorable provisoire a été émis (le caractère provisoire souligne la réversibilité de la décision) dans l'attente de précisions complémentaires qui pourront être amenées dans le cadre de l'accompagnement de l'UNEA du projet.

Nous pouvons nous féliciter du soutien de la DGEFP et des DIRECCTE dans cette démarche : le montant du soutien financier spécifique s'élève à près de 20 M€

Le pilotage de la démarche

Dans le même temps, l'UNEA est en attente de la validation finale de l'état du mécanisme de pilotage et de coordination par l'UNEA. Nous attendons avec impatience et confiance la décision dans les jours qui viennent.

Dès cette confirmation, nous pourrons enclencher la mise en oeuvre du projet : tant sur le point organisationnel interne (mise en place d’une équipe dédiée avec des experts métiers et aux compétences commerciales et industrielles spécifiques pour renforcer les équipes UNEA existantes) qu'externe (lancement des accompagnements prévus avec des prestataires envisagés, préparation du plan de travail de chaque consortium).

Afin de ne pas perdre de temps supplémentaire, et pour confirmer leur engagement dans la démarche, les entreprises adaptées doivent retourner la charte des consortiums signée auprès de Céline Fiorina (cfiorina@unea.fr) cheffe de projet.

Cette signature importante est demandée par les financeurs. Elle confirme l'engagement de l'EA dans la démarche. Pour rappel, toute Entreprise Adaptée peut solliciter sa candidature dans un consortium sans forcément avoir déposé de dossier de demande de financement dans le cadre du FATEA, en signant la charte des consortiums.

Les prochains rendez-vous

 La démarche sera une présentée :

  • Ce vendredi au cabinet de Madame PANNIER-RUNACHER, Ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie
  • Fin février à Madame Elisabeth BORNE, Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social 

 

Pourquoi adhérer ?

Ensemble, développons l'emploi dans les Entreprises Adaptées
Militons pour une société solidaire et inclusive,
participons au développement de l'entrepreneuriat adapté 
  • 580 entreprises adhérentes
  • 1er réseau représentatif des EA
  • 15 collaborateurs à votre écoute
Découvrir