UNEA en action

L'Entreprise Adaptée est une Entreprise Inclusive

Publiée le 21 Novembre 2017 par Extrait de la conférence de Charles Gardou aux 30 ans de l'UNEA
Le concept d'Inclusion s'est fortement diffusé ces dernières années. L'utilisation de l'adjectif inclusif colle bien à l'évolution souhaitée de la société. Mais qu'est ce qu'une école inclusive, une entreprise inclusive, un tourisme inclusif, une société inclusive...?

Qu'est ce que qu'être inclusif ?

Etre inclusif ne consiste donc pas à « faire entrer » un élément prétendument extérieur, à l’insérer (c’est-à-dire à l’introduire dans un ensemble préétabli), à le « mettre dedans », en l’occurrence dans une entreprise, parfois contre son gré, en l’y enfermant et en espérant qu’il « se normalise ». Etre inclusif n’est pas faire de l’inclusion, pour corriger a posteriori les dommages des iniquités et des ostracismes. 

Etre inclusif, c’est moduler son fonctionnement, se flexibiliser pour offrir, au sein de l’ensemble commun, un « chez soi pour tous ». Sans neutraliser les besoins, désirs et destins singuliers et les résorber dans le tout. Ce «chez soi pour tous» ne serait toutefois que chimère s’il n’était assorti, dans tous les secteurs et tout au long de la vie, d’accompagnements et médiations compensatoires, de modalités de suppléance ou de contournement.

Qu'est ce que qu'une société inclusive ?

Charles GARDOU  précise que la société inclusive est celle qui s’élève contre l’emprise excessive d’une norme, qui prescrit, proscrit et fini par asphyxier l’expression singulière. Nous sommes inscrits dans l’inégalité de nature et de situation, c’est une réalité des Hommes. Faire de l’équité consiste à moduler l’action selon les besoins, les désirs, les projets singuliers, pour palier autant que faire ce peu les inégalités de nature ou de situation. Compenser, c’est ce qui est inscrit au cœur de notre Loi de 2005. 
 
Une société inclusive ne défend pas simplement le droit de vivre, mais le droit d’exister. Il nous faut quelque fois les déconstruites, en tout cas remettre en cause l’exclusivité des normes, culturelle construite au fil du temps et des cultures. » Charles Gardou
 

L'Entreprise Adaptée = Entreprise inclusive 

En bref, toute une gamme d’accommodements et de modalités de suppléance pour garantir l’accessibilité des dispositifs, ressources et services collectifs. Chacun mérite une réponse accompagnée, à la construction de laquelle il doit, à sa mesure, pouvoir contribuer. C’est ce que s’appliquent à mettre en actes les Entreprises Adaptées.

Cela renvoie directement au processus de capacitation, mis justement en avant par l’UNEA, qui sous-tend une responsabilisation, une émancipation de chacun, une prise en compte de ses besoins et désirs On parle d’empowerment pour désigner l’estime de soi, la compétence personnelle, le désir de participation sociale et la conscience critique. Ce processus, accompagné, sans contrainte, est l’une des spécificités qui autorise à qualifier d’inclusives les Entreprises Adaptées. Le pouvoir d’agir ne relève pas seulement de caractéristiques personnelles, il dépend d’un environnement professionnel, communautaire et social ; il repose sur les ressources et les droits de la personne et de son groupe d’appartenance ou d’exercice professionnel.

Aujourd’hui, nous pouvons qualifier les entreprises adaptées d’inclusives car elles apportent les accommodements, les ajustements nécessaires dans un environnement où les personnes butent trop souvent sur des obstacles. Et quels sont ces obstacles ? Ce sont des personnes qui n’ont pas été suffisamment préparées à la dure réalité du marché du travail et qui ensuite se heurtent à des difficultés d’emploi. 

Les entreprises adaptées peuvent également être qualifiées d’inclusives car elles proposent et offrent une réponse à la nécessité d’adapter le contexte et les situations liés au handicap de leurs salariés. Dans cette vision inclusive, l’entreprise adaptée ajuste, accommode, et adapte, non pas pour enclaver, mais pour ne pas laisser sur le bord de la route les femmes et les hommes en situation de handicap.
Objectivement, cet accommodement peut se traduire, par exemple, par la multitude de métiers exercés dans l’entreprise. Comment peut-on expliquer aujourd’hui que les entreprises adaptées ont en moyenne plus de 3 activités différentes ? Cette particularité provient en fait de la mise en œuvre de ses moyens d’accommodements et de sa flexibilité. Lorsque l’on crée une 2ème activité, c’est parce qu’on s’est rendu compte que la première manquait de possibilité d’ajustement, … puis l’entreprise adaptée peut créer une 3ème par recherche de pluralité pour répondre aux besoins singuliers des travailleurs en situation de handicap. 
 
Le plus de l’entreprise inclusive, c’est l’idée que la diversité des silhouettes humaines, des compétences humaines, méritent d’être prise en compte. Nous devons façonner nos activités à la propre mesure de chacun pour qu’ils puissent pleinement se réaliser. C’est l’originalité très forte du modèle de l’Entreprise Adaptée inclusive.
 

Qu'est ce que qu'une entreprise inclusive ?

Charles GARDOU confirme qu'une entreprise inclusive garantit aux personnes en situation de handicap, sur la base de l’égalité avec les autres, l’accès à l’emploi, le maintien en poste et l’évolution professionnelle. Une entreprise inclusive met en œuvre des stratégies d’action de sensibilisation au handicap, d’accompagnement ou de formation des managers et des collaborateurs, de partenariat avec les secteurs protégés ou adaptés, d’initiatives de la mission handicap ou du référent handicap, innovation RH, intelligence et performance collective procédant d’une optique inclusive. 

 

Pourquoi adhérer ?

Ensemble, développons l'emploi dans les Entreprises Adaptées
Militons pour une société solidaire et inclusive,
participons au développement de l'entrepreneuriat adapté 
  • 560 entreprises adhérentes
  • 1er réseau représentatif des EA
  • 7 chargés de missions à votre écoute
Découvrir