UNEA en action

L’UNEA fête ses 30 ans : c'est ensemble que nous pouvons grandir

Publiée le 05 Juin 2017 par Stéphanie Benaroc
« Depuis 30 ans, que de luttes, que d'investissements partagés, que d’engagements bénévoles pour construire le collectif UNEA avec un seul objectif : celui de l'inclusion durable et la participation à une pleine citoyenneté des personnes handicapées », a déclaré ainsi, Sébastien Citerne, le Directeur Général de l’UNEA dès l’ouverture des 30 ans de l’UNEA jeudi 1er juin dernier à Paris.
Et pourtant faute est de constater qu’il y a à peine 10 ans, cette pleine citoyenneté était loin d’être effective dans notre beau pays. Ainsi un salarié en situation de handicap en Atelier protégé n’avait pas le droit au même salaire minimum que son collègue valide.
 
Sébastien Citerne a rappelé que « dans notre société, chacun doit pouvoir trouver sa place et s’y sentir utile. Chacun doit pouvoir faire valoir ses droits et le premier de ces droits est le travail. Il est fondamental qu’il soit accessible à tous ».
 
 
L’UNEA, créée en 1987, s’est tenue durant toutes ces années aux côtés des entrepreneurs sociaux pour favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap et leur montée en compétence pour leur permettre une meilleure capacitation. En effet, « à la réussite économique des Entreprises Adaptées, s'ajoute une réussite sociale et professionnelle pour leurs salariés », indique Sébastien Citerne, le Directeur général qui rappelle avec force que l’UNEA est un réseau d’acteurs qu’ils soient dirigeants d’entreprise adaptée ou bien partenaires économiques et institutionnels, et que « c'est ensemble que nous pouvons grandir ». 
 

Regards croisés

Grandir. Tel est le mot. En 30 ans, le modèle Entreprise Adaptée a évolué que ce soit au niveau des statuts de l’Entreprise Adaptée, qu’au niveau des métiers et de leur management. Pour autant quel que soit le modèle, il a prouvé sa performance. Face à face, deux dirigeants ont porté un regard croisé sur l’Entreprise Adaptée de chacun. Gilbert Epplin, dirigeant des Ateliers Sinclair en Alsace, structure associative créée en 1987 emploi plus de 90 salariés sur des métiers plutôt historiques tels que les Espaces verts et les services de propreté. De son coté, Kevyn Kohler a créé avec son associé Aktisea en 2012 en PACA. Son Entreprise Adaptée d’une trentaine de collaborateurs est une plateforme de services marketing. Leur motivation commune est « d’apporter la preuve que la performance est compatible avec le handicap ». Comme l’indique Gilbert Epplin, « chacun a des compétences. A nous de les mettre en avant. »
 

30 ans d’innovation 

Le secteur adapté a su au cours de ces 30 dernières années innover au niveau de ses métiers, de son management, des technologies, au niveau de sa mission sociale pour la rendre plus efficace sur son territoire et, plus globalement, dans le marché concurrentiel.
Face à ses évolutions nécessaires pour que l’Entreprise Adaptée soit pérenne et continue à créer de l’emploi, le dirigeant pour autant n’oublie pas la place de l’humain. « Notre différence et notre savoir-faire est de prendre le temps d'expliquer et de partager », souligne Sylvain Couthier, administrateur de l’UNEA et dirigeant d’ATF Gaia. « Mon bonheur est de voir des personnes qui reprennent confiance », ajoute Thomas brunet, dirigeant d’Handea.
Partager, monter en compétences et se nicher sur des secteurs de pointe permettant d’avoir la reconnaissance des Grands comptes. Pour Pascal Petit, Project leader achats / Projet handicap à Airbus, « les Entreprises Adaptées sont des entreprises de grandes compétences qui travaillent sur des produits de grandes qualités ». Allant dans le même sens, Sandrine Dhellemmes, Directrice inclusion et mission handicap, a lancé un combat au sein de Société Générale pour montrer que les Entreprises Adaptées pouvaient elles aussi se positionner sur des métiers de pointe tels que l’informatique. 
Pour une réussite globale, il est surtout nécessaire que les acteurs « se connectent ensemble pour mieux construire ensemble ». « Une entreprise innove quand elle est reliée à son écosystème. On ne peut pas le faire seul », insiste Erwan Pitois. 
 

La société inclusive, parlons-en !

Les Entreprises Adaptées ont un rôle essentiel dans l’inclusion des personnes en situation de handicap. 
Intervenant sur cette question, l’anthropologue Charles Gardou a rappelé que « l'être humain n'est pas une copie conforme d'un modèle unique en million d'exemplaires » et que « la diversité est un facteur de mieux vivre »
Au cours de son intervention, le philosophe dévoile 5 piliers permettant de fonder une société inclusive :
  • Un patrimoine commun
  • Pas de hiérarchisation des vies : « Il n’y  a pas de vie minuscule »
  • Vivre n’est pas exister : « Nous attendons d'exister, d'être reconnu dans une société et de s'y impliquer. »
  • De la norme vers l’équité
  • L’humanité est une mosaïque de fragilités
« Une entreprise est inclusive quand elle module son fonctionnement et qu'elle fait un chez soi pour tous ». Tel est le message adressé aux dirigeants d’Entreprise Adaptée, concluant : « Vous dessinez la matrice de l'univers social rassemblé ».
 

Les enjeux pour les 30 prochaines années 

Se projeter pour mieux réussir. Telle est l’ambition de l’UNEA et des entrepreneurs sociaux que représentent les dirigeants d’Entreprise Adaptée. Quels sont les enjeux du secteur pour les 30 prochaines années ? Les intervenants ont abordé des thématiques ambitieuses permettant de dessiner une vision stratégique autour des salariés, des jeux politiques et économiques. 
Le statut de salarié existera-t-il encore dans 30 ans ? Ne plus parler d'Entreprises Adaptées mais d'entreprises inclusives ? L’ubérisation pour les Entreprises Adaptées ? Autant de questions qui suscitent une véritable réflexion commune sur l’avenir du secteur.
 
 
Pour conclure cette journée, le Président Stéphane Foisy a insisté sur le fait que « la question du handicap doit concerner toutes les entreprises pour qu'elles deviennent inclusives ».