Informations

#EUROPE / La crise du COVID-19 révèle des défauts d’accessibilité au numérique pour les Personnes en Situation de Handicap

Publiée le 28 Mai 2020 par Sébastien BAGUEREY
Dans un appel à l'unité, les dirigeants du monde entier ont déclaré que l'épidémie de COVID-19 frappait chacun, indépendamment de l'âge, du sexe, de la race ou de la classe sociale.

Certains groupes sont particulièrement vulnérables à cette crise et ils devraient être protégés en conséquence. Pour les personnes handicapées, qui dépendent souvent des services sociaux, l'épidémie est également une énorme menace. Beaucoup d'entre eux ont du mal à accéder à l’information, car elle n'est pas adaptée à la diversité et fait face à une discrimination dans le traitement. De ce fait les personnes en situation de handicap, n’ont pas ou peu, la possibilité d’accéder aux premières démarches d’accessibilité à l’emploi en Europe. Au delà de l’aspect sanitaire, la menace de désaffiliation sociale et d’isolement des personnes vulnérables est une réalité encore bien ancrée et où l’emploi se révèle comme un facteur fort d’inclusion. 

Lors de la crise du COVID, de nombreux sites web slovaques n'ont pas été adaptés aux personnes handicapées. Borut Sever du Conseil national des organisations de personnes handicapées de Slovénie a déclaré au quotidien national Delo, que pendant la pandémie, de nombreuses personnes handicapées se sont retrouvées non seulement isolées des contacts sociaux, mais également des informations dont elles auraient eu besoin pour traiter correctement le coronavirus. 
Ces défauts d’accessibilité, outre le fait qu’ils présentent un danger réel en situation de crise, mettent en lumière le fait qu’il reste de nombreux efforts à faire en terme de numérique pour que l’égalité devant l’emploi et/ou les démarches du quotidien soient entières. 

Pourtant, et en vertu de la Directive (UE) 2019/882 du Parlement européen et du Conseil du 17 avril 2019 relative aux exigences en matière d’accessibilité applicables aux produits et services, le 23 septembre est la date limite pour l'ajustement obligatoire de l'accessibilité des sites web, tandis que le 23 juin 2021 est la date limite pour les applications mobiles. L'état d'urgence actuel a montré que beaucoup d’institutions, d’entreprises et/ou d’Etats Membres n'ont pas encore appliqués les obligations relatives à cette directive.